Les cadets de la sécurité civile Le collège Jas de Bouffan et Pompiers Sans Frontières, un partenariat vecteur d’insertion sociale et d’engagement citoyen

La conjoncture économique nationale accentue les difficultés sociales auxquelles les populations des quartiers prioritaires sont déjà confrontées. Le département des Bouches du Rhône concentre environ 80% de la population des quartiers prioritaires de la région PACA et 30% de sa population vit dans un territoire prioritaire. Ces mêmes quartiers prioritaires, dont le quartier Jas de Bouffan fait partie, concentrent dans de mêmes zones des taux de chômage, de délinquance, d’échec scolaire et de pauvreté extrêmement importants. Les dispositifs spécifiques en faveur de ces territoires se sont multipliés depuis la naissance de la Politique de la Ville, cependant les difficultés sociales persistent.

La vulnérabilité sociale des adolescents et des préadolescents de ces quartiers est très forte vis-à-vis d’une délinquance solidement ancrée. L’analyse du contexte local fait ressortir la nécessité de toucher les jeunes à partir de 13-14 ans, avant que le processus de décrochage scolaire et de pré-délinquance ne soit engagée.

L’ONG Pompiers Sans Frontières, spécialisée dans la réduction des risques et des catastrophes, développe depuis près de 30 ans des actions de protection civile participatives à destination des populations à forte vulnérabilité sociale dans des pays tiers et depuis près de 10 ans dans les zones prioritaires du département des Bouches du Rhône.

Le but de ces programmes de protection civile participative, orientés vers la société civile, visent à aider le citoyen à s’organiser et à se prémunir des risques environnants qu’ils soient d’ordre naturel, social ou technologique.
Ces actions visent ainsi à augmenter les capacités de résilience individuelles et collectives face à ces risques et développer une culture de prévention tout en favorisant l’engagement citoyen de jeunes au sein de la Sécurité Civile.

La résilience dans le cadre de la réduction des risques et des catastrophes
D’après la définition du Cadre de Sendai, la résilience consiste à la capacité d’un système, d’une communauté, ou d’une société exposée aux aléas, de résister, d’absorber, et de se remettre des effets d’un alea, en temps opportun et d’une manière efficace, y compris en préservant et restaurant ses structures et fonctions essentielles de base à travers la gestion du risque.

Dans le contexte, il s’agit de plus en plus de la capacité de se remettre de graves chocs provoqués par les aléas naturels, anthropiques ou sociaux.
La résilience aux catastrophes, implique la capacité dont dispose un individu ou une communauté à comprendre les risques de catastrophe qu’ils pourraient affronter, pour atténuer ces risques et réagir aux catastrophes qui pourraient survenir, de sorte que les pertes subies dans l’immédiat et sur le long terme en matière de vies humaines ou de dégâts touchant les moyens de subsistance, les propriétés, l’infrastructure, l’activité économique et l’environnement soient minorées.

Source INSEE 2009
Suite au décret du 30 Décembre 2014 et la refonte de la géographie prioritaire, le quartier du Jas de Bouffan, placé auparavant en ZUS devient quartier Prioritaire de la Politique de la Ville.

Le partenariat avec le collège du Jas de Bouffan, initié en 2011, matérialise la volonté de l’ONG d’élargir le programme de Protection Civile Participative, en travaillant sur le long terme avec l’Education Nationale sur le parcours citoyen des élèves situés dans les zones prioritaires.
Le collège du Jas de Bouffan étant inscrit au programme REP et situé dans un quartier prioritaire d’Aix en Provence, ce partenariat intègre et met en œuvre un dispositif national expérimental depuis la rentrée scolaire 2017.

Le dispositif expérimental de mise en œuvre des classes de cadets de la Sécurité Civile.

Les actions de Sécurité Civile en milieu scolaire s’appuient sur un constat sociétal visant à développer, à travers la participation et l’inclusion des élèves aux missions de protection civile individuelles et collectives.
Il y a aujourd’hui de la part de la société une grande exigence en termes de sécurité fort légitime tant les risques et menaces sont multiples et divers d’une société qui évolue en permanence.
Cette culture de prévention et de comportements face aux risques, qui s’acquiert dès l’adolescence, est favorisée en milieu scolaire conformément à l’article L.312-13-1 du code de l’éducation nationale qui stipule que « tout élève bénéficie, dans le cadre de sa scolarité obligatoire d’une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions des services de secours ainsi qu’un apprentissage des gestes élémentaires de premiers secours ».
La loi du N°2004-811 du 136 aout 2004 modifiée de modernisation de la sécurité civile et notamment son annexe « orientation de la politique de sécurité civile » précise que la sécurité civile est l’affaire de tous, et que tout citoyen y concourt par son comportement.
La création des cadets de sécurité civile s’inscrit dans le cadre de la promotion des valeurs de la République et des démarches citoyennes. Ce dispositif va au-delà d’une simple sensibilisation et répond à l’exigence de l’Etat rappelée par la circulaire du 26 mai 2015 du ministère de l’intérieur relative aux orientations en matière de sécurité civile et s’inscrit dans l’esprit du plan de grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la république de janvier 2015.
Le développement d’une véritable culture de la préparation et de la réponse aux risques et aux menaces constitue un vecteur privilégié de l’apprentissage de la citoyenneté.
La convention cadre de partenariat entre le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de l’intérieur signée le 18 juin 2015 précise dans son article 5 la création à titre expérimental de classes de cadet-te-s de sécurité civile au niveau national pour la rentrée 2015-2016.
La circulaire N°2016-017 du 8-12-2015 définit quand a elle les modalités de mise en œuvre du programme des cadet-te-s de la sécurité civile au sein des établissements scolaires du secondaire.

La classe de cadets de la Sécurité Civile au collège du Jas de Bouffan

C’est dans une perspective de mise en adéquation du programme de protection civile participative développé par PSF au collège du Jas de Bouffan depuis 2011 que le partenariat s’oriente depuis la rentrée scolaire 2017 par la mise en place d’une classe de Cadets de la Sécurité Civile.
Les objectifs principaux du programme des cadets de la sécurité civile au sein du collège consistent à :
favoriser une culture de la sécurité civile ;
sensibiliser aux comportements de prévention ;
développer un sens civique chez les jeunes élèves ;
reconnaître les cadets comme assistants de sécurité (ASSEC) lors des exercices d’évacuation ou de confinement, et ce durant toute leur scolarité au collège.
favoriser l’engagement ultérieur des élèves au sein de la sécurité civile

La constitution de la classe des cadets de la sécurité civile s’est effectuée sous la base du volontariat à la suite d’une sensibilisation menée par le chef d’établissement en liaison avec PSF, association agrée de sécurité civile.
Au préalable, le conseil d’administration du Collège a inscrit dans son projet d’établissement la création d’une classe de Cadets de la Sécurité Civile depuis 2017 et autorisé la chef d’établissement à signer une convention cadre avec PSF reconduite annuellement.
Depuis deux ans, un groupe de 15 à 20 élèves, issues des classes de la sixième à la troisième, après la signature d’une charte d’engagement de cadets de sécurité civile.
Par ailleurs, l’engagement des jeunes collégiens dans ce dispositif est inscrit dans le livret scolaire numérique de l’application Folios.

L’encadrement de la formation est assurée par du personnel PSF, à raison de deux mercredis après-midi hors temps scolaire soit une quinzaine de séances dans l’année, il s’agit d’une option éducative qui s’appuie sur un programme type de référence et dont le fil conducteur répond aux objectifs suivants :
Développement d’une culture du risque : connaitre son environnement, les risques et leur gestion.
Implication d’une culture de Sécurité Civile : être acteur de la sécurité civile et s’investir au sein de l’établissement scolaire.
Participation à la diffusion de la culture de sécurité civile.

Ces objectifs sont atteints par des activités dans le collège, mais également hors du collège, notamment lors de visites extérieures destinées à la découverte des dispositifs de sécurité civile et du monde des sapeurs pompiers.

Léon Bardon,

pompier volontaire, diplômé d’un IUT Hygiène de l’environnement : gestion des risques, a participé activement à la mise en place et à la construction pédagogique de cette option. Après une étude du terrain pour définir les besoins et les actions futures à mener pour accompagner les populations en difficultés. Et notamment réussir a faciliter leur insertion sociale ainsi que sensibiliser les jeunes à leurs capacités d’actions citoyennes et responsables.
La création de cette formation s’inscrit dans une réflexion en réponse à des problématiques définies constatées. Le souhait a été de développer une nouvelle approche pédagogique et de susciter, potentiellement, une nouvelle source de motivation chez les jeunes. L’acquisition de compétences théoriques et pratiques sur le secourisme (manipulation du matériel, gestes de premiers secours, rencontres avec les professionnels, visites) favorise l’acte citoyen face aux multiples menaces.
Dépassant les aspects utiles de cette formation, les jeunes peuvent trouver une vocation, une implication et potentiellement apporter un nouvel intérêt pour l’apprentissage. Cette nouvelle approche peut permettre aux élèves de se canaliser et de trouver un lien innovant avec l’autorité au sein du collège. Pour cela, les intervenants volontaires établissent une relation de confiance et de proximité via le dialogue avec élèves.
Les activités menées sont là pour porter, pousser les jeunes à ouvrir leur curiosité et explorer leurs capacités, en devenant acteur tout en développant leur confiance grâce à des mises en situation.
On observe ainsi, chez certains jeunes démotivés par le travail scolaire, s’épanouir et devenir moteur dans ce cadre d’application concret. In fine, l’élève deviendra un acteur actif de la sécurité et participera à la diffusion de ses valeurs et compétences acquises.

« Il faut toucher les jeunes pour leurs transmettre des connaissances et qu’ils puissent à leur tour élargir le cercle de personnes concernées, via leurs famille ou leurs amis. Il est important de mettre en avant et de valoriser les populations sociales défavorisées. Ceci afin qu’ils ne se sentent plus, en partie, abandonnés par les institutions et qu’ils prennent conscience du savoir, des capacités et de l’aide que l’on peut leur transmettre par le biais des connaissances et valeurs des Sapeurs Pompiers », Léon Bardon, volontaire POSF

 Les différentes activités proposées :

 

Le programme des classes de Cadets de la Sécurité Civile
Thématique 1. Exposition de l’organisation des secours en France, de leurs compétences respectives et des métiers de la protection civile et du service à la personne.
Thématique 2. Initiation aux gestes de premiers secours et passage du PSC 1 :

2.1 : La protection et les dégagements d’urgence, l’alerte et l’étouffement ;
2.2 : L’hémorragie, les malaises, les brulures et les traumatismes ;
2.3 : Le malaise, l’inconscience, l’arrêt cardiaque et l’utilisation du défibrillateur ;
2.4 : Prévention des accidents domestiques ;
2.5 : Prévention des accidents de la circulation et notamment des deux roues.
Passage du PSC1

Thématique 3. Prévention des incendies et formation des « assistants sécurité » :

3.1 : Le triangle du feu et utilisation des extincteurs sur feu réel ;
3.2 : Présentation des règles de sécurité incendie dans un établissement recevant du public, découverte des systèmes de sécurité incendie et de leurs entretiens ;
3.3 : Définition des différentes procédures d’évacuation et du rôle du guide / serre file.
3.4 : Préparation de l’exercice d’évacuation d’un établissement scolaire ;
3.5 : Débriefing avec l’équipe pédagogique de l’établissement et formulation de recommandations.

Réalisation d’un exercice d’évacuation de l’établissement scolaire.

Thématique 4. Sensibilisation à la gestion des risques majeurs :

4.1 : Recherche et identification des risques majeurs présents sur le département et des dispositifs de prévention existants ;
4.2 : Etude des risques sismiques en Provence, du plan particulier de mise en sureté et démonstration de comportements à adopter en cas de tremblement de terre.
4.3 : Information sur le risque « Attentat » et conduite à tenir en cas d’événement.

Organisation d’une campagne de prévention des risques au sein de l’établissement sur un thème choisi par les cadets de sécurité civile.

Remise des diplômes aux cadets de la sécurité civile

Une cérémonie a été organisée en l’honneur de ces jeunes engagés dans cette formation des cadets de la Sécurité Civile le 6 Juin 2019.
Durant cette dernière journée de clôture, ils ont participé à une dernière formation portant sur la manipulation des extincteurs sur feux réels.

A l’issue, le diplôme de cadets de la Sécurité Civile leur a été remis ainsi que la l’attestation de premiers secours civique de niveau 1 et l’attestation d’assistants de sécurité ASSEC en présence des parents ainsi que du chef de l’établissement du directeur adjoint et de représentants de la politique de la ville d’Aix en Provence.
D’ores et déjà, le dispositif pour la troisième promotion de la classe de cadets de sécurité civile au collège Jas de Bouffan est programmé pour l’année scolaire 2019-2020.
Ce projet est soutenu par la délégation jeunesse du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et la politique de la ville d’Aix en Provence.

N'ATTENDONS PAS UNE CATASTROPHE POUR INTERVENIR

+33 4 42 26 52 93
contact@pompiers-sans-frontieres.org
Google Map

Pompiers Sans Frontières
12 rue Charloun Rieu, Groupe scolaire Joseph d’Arbaud
13090 - Aix-en-Provence - Fr

Je veux devenir adhèrent ! Comment faire ?

Je veux m'inscrire à la Newsletter PoSF >>>

dictum adipiscing neque. id Aenean Sed elementum venenatis, porta.