Avec Alotra, une citoyenneté pour tous

L’association pour le Logement des Travailleurs Alotra est une structure fondée en 1954 dont la mission  œuvre et accompagne des personnes qui se trouvent en marge de la société à leur réintégration sociale et citoyenne. (http://www.alotra.fr)

Son dernier combat : redorer le blason de la communauté des gens du voyage.

La pauvreté, l’insécurité, la discrimination ethnique, le droit au logement, l’accès à la Culture autant de sujets brûlants qui sont générateurs de grands débats dans toutes les strates sociales en France. Et le contexte social actuel dans l’Hexagone, incandescent, accentue, malgré lui, ce fossé de plus en plus béant. Par ricochet, certaines communautés sont pointées du doigt et peuvent en essuyer des dommages collatéraux. Pour lutter contre cette ghettoïsation, il existe aujourd’hui différents organismes qui tentent de retisser des liens sociaux souvent (très) distendus. Alotra est l’une d’entre elles et s’est consacrée aux gens du voyage.

Une mise à l’écart parfois peu justifiée

En France métropolitaine, dans la deuxième moitié des années 2000, 133 000 personnes étaient sans domicile : 33 000 en très grande difficulté (entre la rue et les dispositifs d’accueil d’urgence), 100 000 accueillies pour des durées longues dans des services d’hébergement social ou dans un logement personnel, recouraient à des solutions individuelles (chambres d’hôtel à leurs frais ou hébergement par des particuliers).
En outre, 2,9 millions de personnes vivaient dans des logements privés de confort ou surpeuplés, le cumul des deux insuffisances concernant 127 000 personnes.
Les gens du voyages sont une des communautés les plus touchées par ce fléau. Souvent rejetés et méprisés et ghettoïsés de grès ou de force par la société et les villes de passage, ils sont souvent obligés de prendre place sur des aires non appropriées et interdites de stationnements. Malgré l’obligation légale que toute ville de plus de 5000  habitants se doit de mettre à disposition un terrain aménagé, ils sont encore confrontés à des difficultés de logistique et de communication avec les représentants de l’état. Ils souffrent donc fréquemment d’une incompréhension et d’un abandon qui les mènent à des choix de débrouilles parfois illégales et inciviles.

Ensemble on va plus loin

Pour y remédier l’association Alotra pérenne depuis 1901,  fournit des logements et des aires d’accueil. Elle apporte de l’aide aux personnes en difficulté, les accompagnent dans leur insertion et les renseignent sur leurs droits notamment celui au logement. L’association crée en 1954 intervient dans le domaine de la gestion locative et sociale.
Aujourd’hui, près de 5500 personnes sont ainsi accueillies au sein du parc géré par ALOTRA. La structure assure ainsi l’accueil d’un public diversifié rencontrant majoritairement des difficultés sociales et économiques.)
Les valeurs défendues par Alotra sont le respect, la dignité, la citoyenneté et la solidarité. Ce sont des valeurs également chères à Pompiers Sans Frontières et c’est tout naturellement que nous avons accepté une collaboration depuis 2014.

Cette dernière consiste en l’intervention dans les différentes aires d’accueil des gens du voyage afin de leur enseigner les gestes de premierssecours et prévenir les risques d’incendies et d’accidents domestiques pouvant être liés à leur mode de vie. Le but étant d’initier et inculquer un savoir et des connaissances technique mais également de ré apprivoiser les valeurs civiques et citoyennes.
Attentifs et sensibles aux initiations proposées, Alotra et PoSF récidiveront leur collaboration sur d’autres aires d’accueil dans les mois à venir.

Rapport 2010 sur l’état du mal-logement en France de la Fondation Abbé Pierre (FAP)
La FAP chiffre à 3,5 millions le nombre de personnes « non ou très mal logées ». La FAP inclut dans son estimation les personnes en location meublée et les ménages sous décision juridique d’expulsion. Elle définit en outre un second groupe de 6,6 millions de personnes « en situation de réelle fragilité à court ou moyen terme », correspondant à des difficultés relatives au maintien dans le logement.

Pierrette Briant, Nathalie Donzeau, division logement, INSEE

N'ATTENDONS PAS UNE CATASTROPHE POUR INTERVENIR

+33 4 42 26 52 93
contact@pompiers-sans-frontieres.org
Google Map

Pompiers Sans Frontières
12 rue Charloun Rieu, Groupe scolaire Joseph d’Arbaud
13090 - Aix-en-Provence - Fr

Je veux devenir adhèrent ! Comment faire ?

Je veux m'inscrire à la Newsletter PoSF >>>

libero. ut libero vel, sem, luctus odio quis,