Hommage à Philippe Truze

Le Docteur Philippe Truze, Président de Pompiers Sans Frontières et grande figure de la médecine humanitaire, nous a quittés. Dans cette lettre ouverte, notre directeur, Serge Montesinos, lui adresse un dernier hommage.

Philippe Truze aura passé les meilleures années de sa vie en Afghanistan, dédié au soin des civils et témoignant de la situation de ce pays dans lequel il a vécu pendant 18 ans.

 

Philippe Truze arrive en Afghanistan en avril 1978 pour y exercer une médecine rurale dans le cadre d’une mission du Centre International de Développement et de recherches (CIDR). Les troupes soviétiques envahissent le pays en décembre 1979 et c’est en 1980 qu’il rejoint le maquis pour y exercer de façon clandestine auprès de la résistance afghane et aux côtés de plusieurs ONG telles que Médecins sans Frontières, Médecins du Monde; Aide Médicale Internationale, MADERA, Afrane et la Guilde du Raid, à 27 ans, il devient un des tous premiers « French doctor ».

Co-fondateur de Santé Sud (1983-1989), il est coordinateur et responsable opérationnel des actions de santé de Médecins du Monde en Afghanistan entre 1983 et 1986. En 1986, il fonde l’ONG Afghanistan Vaccination and Immunization Center (AVICEN), dont il est le directeur général jusqu’en 1997.

Les actions d’AVICEN couvrent l’intégralité du territoire Afghan. C’est la première ONG européenne à mettre en place la chaîne du froid nécessaire à la vaccination des enfants contre la rougeole, une maladie qui, à l’époque, coûtait la vie à près d’un enfant sur deux dans les provinces reculées, souvent inaccessibles.

À partir de 1994, l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille anime une forte activité de coopération internationale destinée à faire rayonner le savoir-faire hospitalier français et marseillais. Sa direction des relations internationales, basée à l’Hôtel Dieu, développe un important réseau de partenaires, composé à la fois d’institutions locales, nationales et internationales, mais aussi d’acteurs et organismes associatifs. Plusieurs actions importantes sont engagées avec des ONG de la région, orientées vers le développement. Pour leur apporter un soutien institutionnel et favoriser les rapprochements, les responsables de la direction internationale de l’APHM créent alors le POSIM (Plateforme des Organisations de Solidarité Internationale de Marseille).

À l’Hôtel Dieu, des bureaux sont mis à disposition des associations partenaires. Parmi elles, AVICEN et Pompiers sans frontières y établissent leur siège. C’est ainsi que Philippe Truze et moi, Serge Montesinos, alors président de Pompiers Sans Frontières, faisons connaissance. Une collaboration débute entre les deux ONG et permet à Pompiers Sans Frontières de s’impliquer à deux reprises sur le terrain Afghan aux côtés d’AVICEN.
Lors de la première mission sur site d’abord, à Kaboul vers fin 1995, PSF apporte un soutien technique pour la construction de deux cliniques mobiles destinées aux victimes civiles fuyant les derniers combats de la troisième guerre d’Afghanistan (1992-1996). Puis, lors de sa deuxième mission afghane, PSF fait don d’un groupe électrogène de secours permettant d’alimenter en énergie électrique la banque du sang de Kaboul, réactivée par AVICEN avec le soutien de l’APHM.

Le 27 septembre 1996, les talibans prennent Kaboul. AVICEN finalise alors le transfert de ses activités aux partenaires afghans depuis Peshawar, au Pakistan, et quitte définitivement le pays en 1997. À partir de cette période, Philippe exerce alors dans le sud de la France auprès du secteur associatif et médico-social.

Directeur général de Santé et Communication, agence de santé publique, entre 1998 et 1999 puis consultant en santé publique et participante pour l’Agence Associative Ville et Santé Environnement (AVISEN) de 1999 à 2021, Philippe est parallèlement conseiller en protection civile et conflits auprès de PSF pendant plus de 10 ans.

À ce titre, il participe activement aux projets et programmes de Pompiers Sans Frontières, notamment lors de la deuxième guerre des Balkans, en Albanie, au niveau des camps de réfugiés Kosovars, puis à Mitrovica, au Kosovo, lors du programme d’urgence hiver et de renforcement des capacités de réponse des pompiers des deux communautés de la ville. Il s’engage également en Turquie, à Istanbul et à Izmit, lors des deux séismes ayant frappé la région fin 1999 et 2000. Une mission d’évaluation est également conduite avec le président de PSF à Bakou, en Azerbaïdjan, concernant l’organisation et les moyens de secours de la capitale du pays.

C’est à cette période que Philippe, à l’écoute de l’expérience de PSF auprès des organisations populaires dans les barriadas de Lima au Pérou, trace les lignes du programme de Protection Civile Participative au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires, mis en œuvre par l’ONG à partir de 2010.

Outre ses nombreux engagements auprès du secteur associatif marseillais, Philippe est médecin responsable du dispensaire de jour à l’Unité d’Hébergement d’Urgence des SDF de Marseille entre 2002 et 2003, médecin de lutte contre les toxicomanies auprès de l’AMPT Association Méditerranéenne de Prévention des Toxicomanies de 2002 à 2004, et médecin à l’hôpital psychiatrique privé l’Émeraude de 2003 à 2008. Médecin de l’Office Français d’Immigration et d’Intégration (OFII), il en devient aussi Médecin Coordinateur de zone adjoint (MEZDO) et adjoint de la zone sud en janvier 2007. Dans le cadre de ses consultations en santé publique, il devient également directeur du service municipal de santé publique de la Seyne-Sur-Mer en 2010 pour une durée de quatre ans.

Parlant couramment le farsi, il soignait les Afghans réfugiés dans sa ville, qui, sachant qu’il avait côtoyé le commandant Massoud, l’appelaient affectueusement « Papa », pour son plus grand bonheur.

Président de PSF depuis 2013, Philippe a apporté une irremplaçable expertise auprès de l’ONG, notamment pour le programme de protection civile participative mené sur Marseille et Aix-en-Provence.

En 2014, il participe activement à la préparation et au déploiement d’un détachement de PSF à Corte, en Corse, lors d’un double exercice organisé avec le concours de l’université de Corse Pascale Paoli, la municipalité de Corte, et l’Unité d’Instruction et d’Intervention N°5 de la Sécurité Civile UIISC5. Durant deux jours, le déploiement des unités de l’UIISC5 et de PSF a porté sur un exercice conjoint d’assistance aux réfugiés de guerre sur la route du Vizzavona, et sur le déploiement du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) de la municipalité de Corte. Ce fut l’occasion pour Philippe d’apprécier l’amitié, le respect et la grande affection que lui portent les Corses, mais aussi l’occasion de retrouver en la personne du premier adjoint de Corte, un vieil ami d’Afghanistan, le docteur Xavier Poli, ancien médecin stagiaire au sein d’AVICEN, aujourd’hui maire de la ville.

Au cours de ces dernières années, soucieux de transmettre son savoir aux jeunes générations et de préparer le futur de l’ONG, Philippe et moi passions de longues heures à son domicile, animées par des conversations denses et chaleureuses sur ces sujets. Des plans étaient élaborés, guidés par cette phrase de Philippe, « préparer les 35 ans, les 40 ans de Pompiers Sans Frontières ans sans nous…».

Fin 2020, Philippe dessine les contours de la stratégie d’action de l’ONG pour les prochaines années, dont les axes d’action concernent la concentration d’action au niveau de la Méditerranée, les risques naturels et l’impact sur l’environnement aggravés par le réchauffement climatique, enjeu vital des années à venir. Lors de notre dernière rencontre, le 5 novembre, Philippe déroule un plan de formation des cadres de PSF et évoque de futures relations avec le réseau universitaire.

Après ton départ pour un dernier voyage, de nombreux messages provenant de France, mais aussi d’Amérique Latine et du Liban, sont parvenus à PSF, regrettant ainsi la perte de notre Président, mais aussi et surtout, de l’ami et de l’homme exceptionnel que tu as été et qui a marqué notre mémoire. Philippe avait deux sœurs, Babeth et Claudia, était marié à Claudette et avait deux enfants de deux unions précédentes  : Elsa avec Régine et Virgile avec Gaby. Nous leur adressons toutes nos pensées.

Au revoir Philippe, au revoir mon ami. Tu vas nous manquer, tu me manques déjà.
Au revoir docteur,
خداحافظ دکتر

Serge MONTESINOS
Directeur de Pompiers Sans Frontières

En septembre 2021, lors de la reprise par les talibans de Kaboul, le journaliste Benoît ALMERAS réalise une interview de Philippe destiné à l’”Émission Humanitaire” (Radio France International) et portant sur son parcours en Afghanistan. Nous vous proposons d’écouter l’intégralité de ce témoignage exclusif, en remerciant Benoît ALMERAS d’avoir bien voulu nous autoriser à la mise en ligne de son travail sur notre site.

Au-delà du récit inédit des 18 années d’expérience de Philippe en Afghanistan, il s’agit d’un message portant sur l’approche et les pratiques humanitaires, destiné aux nouvelles générations qui se lanceront dans cet engagement.

 

N'ATTENDONS PAS UNE CATASTROPHE POUR INTERVENIR

+33 4 42 26 52 93
contact@pompiers-sans-frontieres.org
Google Map

Pompiers Sans Frontières
12 rue Charloun Rieu, Groupe scolaire Joseph d’Arbaud
13090 - Aix-en-Provence - Fr

Je veux devenir adhèrent ! Comment faire ?

Je veux m'inscrire à la Newsletter PoSF >>>

ut Curabitur neque. efficitur. in commodo ut venenatis,