De l’action internationale de l’ONG à l’ancrage Libanais de Pompiers Sans Frontières

Pourquoi le Liban ?

Et oui, car Pompiers Sans Frontières range officiellement son camion de pompier dans le garage libanais en 2019 !

La cohérence avec la stratégie Méditerranée de l’ONG, la proximité géographique, culturelle, des problématiques – notamment celle de l’impact du réchauffement climatique sur la forêt méditerranéenne – entre la France et le Liban, le fait d’avoir non seulement une chargée de programme sur place, mais également des partenaires fiables et encourageants, dont l’APAVE … sont parmi les raisons de ce choix d’implantation.

Que va-t-on faire au Liban ?

Ce qu’on sait faire dans le reste du monde depuis 28 ans pardi !
PoSF Liban aura le même objectif que PoSF France, c’est-à-dire réduire l’impact des accidents et des catastrophes sur les populations vulnérables et l’environnement au Liban et au Moyen-Orient en cohérence avec la vision mondiale de la Réduction des Risques et des catastrophes (RRC) et en défendant l’objectif fondamental de l’aide au développement, qui est de se rendre, à terme, dispensable.

Elle aura également les mêmes axes d’intervention, que sont l’urgence, la réhabilitation et le développement, avec comme arrière-plans celui de la préservation de l’environnement face au réchauffement climatique, celui du renforcement des capacités des acteurs locaux (collectivités territoriales ou autres), et de l’amélioration de la gouvernance.

Et concrètement ? Nous sommes en prospection active de projets et partenaires (collectivités territoriales, entreprises privées, bénéficiaires, mécènes, bailleurs de fonds, aires protégées …) pour lancer concrètement l’action de PSF Liban à partir du deuxième semestre 2019, sur les questions de la prévention et gestion des incendies, réduction des risques de catastrophes, préservation de l’environnement, formation à la protection civile … entre autres !

Si vous êtes intéressés, contactez Cassandre Lafont, Chargée de programme Liban

Le Liban ?

Mont Liban : depuis des centenaires, cette chaîne de montagne qui traverse le pays du nord au sud, accueille pluies, qui ont fait de ce pays le grenier du Moyen-Orient ; et hommes, notamment les communautés persécutées au fil des siècles. Les communautés sont aujourd’hui au nombre de 18, entre maronites sunnites chiites, druzes et grecs orthodoxes.

Influences, voire ingérences étrangères incontestables dans ce petit pays situé à l’est de la Méditerranée. Entre militaires (Israël), politiques et économiques (Iran, Arabie Saoudite), communautaires (Palestine, Syrie), culturelles (France), sans oublier les religieuses, le pays du Cèdre en subit de toutes sortes, mais arrive – par miracle ? – à maintenir un équilibre. Pour vous donner une idée, en 2019 un tiers de la population est constituée de réfugiés syriens.

Beyrouth : la capitale cosmopolite, marquée par les 15 ans de guerre civile (1975-1990), aujourd’hui centre économique et politique du Liban. Et cœur culturel ? Rien n’est moins sûr, car la concurrence est rude, avec la présence de Byblos, Baalbeck & Beiteddine sur le même territoire !

Arabes ou phéniciennes ? Si vous posez la question de ses origines à un libanais, il vous répondra « phéniciennes » sans hésiter ! Cette grande civilisation de marins, qui s’est établie tout autour de la méditerranée, et qui a développé le premier alphabet, est une fierté pour les libanais.

Nulle, ou quasi-nulle, c’est l’attention portée à la question de la gestion des risques et des catastrophes dans le pays du Cèdre, que ce soit au niveau national, régional ou local. C’est notamment cette vacance identifiée par PSF France, qui l’a poussé à s’installer au Liban !

Forêt de cèdes au Liban @djedj

N'ATTENDONS PAS UNE CATASTROPHE POUR INTERVENIR

+33 4 42 26 52 93
contact@pompiers-sans-frontieres.org
Google Map

Pompiers Sans Frontières
12 rue Charloun Rieu, Groupe scolaire Joseph d’Arbaud
13090 - Aix-en-Provence - Fr

Je veux devenir adhèrent ! Comment faire ?

Je veux m'inscrire à la Newsletter PoSF >>>

id ut Curabitur risus quis Aliquam nec dapibus odio ut elit.